Aussi loin que je me souvienne, la sensualité de la matière m’a intéressée et m’a menée à la toucher et à la modeler.

 

En 1990, j’entame l’apprentissage de la céramique dans l’atelier d’Annie Beurel en région parisienne. La douceur de la terre et les modelages que mes mains faisaient naître me fascinaient.

Dominique B._prise de vue sans titre-16_

Au fil des années, je me suis essayée à de nombreuses techniques de façonnage et de cuisson, suis passée du modelage à la poterie et ai créé des formes en harmonie avec la sérénité que m’apporte le travail de la terre.

En 2010, avec l’achat d’un four à gaz, je suis enfin à même d’expérimenter seule l’étape de la cuisson des pièces. Je ressens comme une véritable victoire la réussite de mes premiers rakus nus et y reviens sans cesse, toujours émerveillée des surprises visuelles qu’ils me réservent à l’ouverture du four.

Aujourd’hui, après avoir mené de concert une vie en entreprise et une vie artistique, je me consacre entièrement à la céramique et me donne comme objectif de partager mes rêves de formes céramiques sublimées par l’inclusion d’éléments extérieurs récupérés.